Une chambre pour une personne dans un hôtel ordinaire.
A l'intérieur de cette chambre banale, un homme banal.
Ingénieur. La cinquantaine.

C'est vraiment une chambre ordinaire, une chambre comme toutes les chambres, pense-t-il.

C'est alors qu'on frappe à la porte.
Ce n'est ni la femme de chambre, ni le plombier, ni un autre locataire qui se serait trompé d'étage.

Non, manifestement l'irruption de Iakov Nikolaïevitch Alopatiev et de ses acolytes dans la chambre 343 n'est pas le fait du hasard.

Les hypothèses les moins rassurantes commencent alors à traverser l'esprit de l'infortuné locataire. Espions ? Détectives ? Membres du KGB ?

Avec dérision et fantaisie, la pièce gravite autour d'une question : un tableau ? Pour quoi faire ?

le_Tableau.jpg une pièce de :
Victor Slavkine
adaptation et mise en scène :
David Laborie
Traduction :
Simone Sentz-Michel
scénographie :
Jeanne Sandjian
Lumières :
Karin Beuchères


comédiens création :
Thierry Duval
David Ruellan
Yves Ruellan
David Sahnes

comédiens reprise :
Jean-Marc Hérouin
Michel Pampili

tableau_3.jpgtableau_1.jpg

retour à la page de présentation